Droit de visite - Aix en Provence

Le droit de visite et d'hébergement

Lorsque les parents se séparent, le droit de visite et d'hébergement peut être fixé d'un commun accord par les parents, ou être fixé par le Juge.

La garde alternée

C'est le mode de garde privilégié car il permet à chacun des parents de maintenir des relations régulières avec ses enfants.

La garde alternée ne peut être envisagée que si les parents ont des domiciles relativement proches l'un de l'autre.

La garde « classique »

Ce mode de garde correspond à voir la résidence habituelle de l'enfant fixée chez le père ou la mère.

L'autre parent bénéfice alors d'un droit de visite et d'hébergement, généralement un week-end sur deux et la moitié des vacances scolaires.

Le droit des affaires familiales est un droit qui n'est pas figé.

L'un ou l'autre des parents peut ainsi demander la modification des mesures relatives au mode de garde, même si ces mesures ont été fixées amiablement entre les époux au moment de la séparation.

Le non-respect du droit de visite et d'hébergement est passible d'une condamnation pénale de non représentation d'enfant. Il convient donc, à la moindre difficulté, de se prémunir et d'aller déposer une main-courante au commissariat ou à la gendarmerie, puis de saisir le Juge aux Affaires Familiales pour qu'il connaisse de ces difficultés et statue en conséquence.

Contact

Consultez également :